Kimberly Vandenberg, vice‐championne olympique du 200 m papillon, et Aurore Mongel, championne d'Europe en titre de la distance, devraient offrir au public de l'Open EDF un grand spectacle. L'Américaine tentera de répondre aux assauts d'une Alsacienne en pleine progression. Contrainte de s'exiler à Strasbourg en début de saison pour poursuivre ses études de kinésithérapie, Aurore Mongel a réduit son kilométrage et davantage orienté son travail sur la musculation. Lors des championnats de France je me suis rendu compte que ce changement avait porté ses fruits. Je suis beaucoup plus explosive dans l'eau.

Depuis que Frédérick Bousquet et Amaury Leveaux ont pris à bras le corps les épreuves de sprint, le 100 m papillon est peu à peu devenu la chasse gardée de Clément Lefert. Polyvalent, le Niçois incarne l'avenir de la natation tricolore. Il aura de nouveau l'occasion d'afficher ses ambitions à l'Open EDF de natation puisqu'il retrouvera en face de lui Milorad Cavic. Aux Jeux de Pékin, le Serbe aurait pu entrer dans la légende en devenant le nageur ayant privé Michael Phelps de sa huitième médaille d'or olympique ! Battu d'un centième, Cavic a fait des championnats du monde de Rome le théâtre de sa revanche.

Chez les hommes, Hugues Duboscq a su inverser la tendance en décrochant 3 médailles olympiques de bronze (2004 et 2008). Dans les rangs féminins, il se pourrait bien que Sophie De Ronchi joue ce rôle. La nageuse de Massy domine depuis plusieurs saisons les combats sur la scène nationale. Reste maintenant à concrétiser ses performances françaises au niveau supérieur. Dans cette perspective, elle pourra mettre à profit sa confrontation avec l'Australienne Leisel Jones, recordwoman et championne olympique 2008 du 100 m brasse, afin d'acquérir une plus grande expérience.